30/08/2008

« Il a deux trous rouge au coté droit "(Arthur Rimbaud le dormeur du Val)

Ils sont en couches culottes, l'oreille collée au biberon musical, un vocabulaire de 200 mots, ils ont 16 ans de l'acné plein les joues, ce sont des bombes hormonales qui ne pensent qu'à une seule chose... et ils pourraient voter avant d'avoir l'autorisation d'ouvrir un compte en banque ? Les adultes marchent sur la têtes et les politiques se foutent de nous et d'eux. Ils pourraient se prononcer sur des sujet aussi graves que la retraite, le nucléaire, les problèmes fiscaux eux qui ne savent pas encore résoudre une équation du premier degré. J'en ai des frissons. Pendants des années on nous pompé l'air avec les enfants soldats mais dans le cas qui nous occupe aujourd'hui n'est ce pas un peu la même chose ? Ce sont pas des fusils mais chacun sait qu'en Suisse le pouvoir est au bout du bulletin de vote.

Discussion au skate parc : t'as voté pour qui man ? Yo j'ai voté pour la plus jeune mon gars ! (rires gras) et ta sister elle a voté quoi ? Comme moi man. (re-Rire gras) T'as raison man, les meufs c'est nul en politique. Ils ne sont pas tous comme ça me direz vous ... à oui ? Existe-t-il comme en Belgique une évaluation nationale du niveau des connaissances civiques des 15-20 ans ? Pas que je sache, aussi ceux qui prétendent plancher sur le vote des jeunes à partir de 16 ans devraient peut-être se rencarder sur le sujet. Pour ceux qui auraient des doutes je recommande de voir Idiocracy pour se faire une idées des dégâts. Ignorance+pouvoir des multinationales un mélange amusant au cinéma...

Pour ce qui me concerne je préfère les ados poètes que les ados militants. Laissons leur le temps du rêve, le temps de l'espoir, le temps de se tromper mais ne leur faisons pas porter le poids de nos impuissances et de nos errances.

Rita Cadilla

19:44 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Justement.
Si Rimbaud pouvait écrire ça à 16 ans, les jeunes peuvent bien avoir le minimum requis de réflexion pour voter.

Écrit par : m | 25/06/2009

Si, si, normalement à 16 ans l'on est censé savoir résoudre une équation du premier degré (ceci s'apprend en 7e année du cycle d'orientation si mes sources sont encore d'actualité donc vers 12-13 ans;-).

Et rajoutons que le niveau des adultes n'est pas toujours plus brillant, un petit tour dans les bistrots est parfois instructif à ce sujet. A voir la participation moyenne aux scrutins, la majorité des citoyens ne va de toutes façons jamais voter, peu de risque que les jeunes le fassent au hasard. Et puis faire voter les jeunes sur l'AVS c'est après tout moins illogique que de faire voter les retraités sur le congé maternité ou un droit constitutionnel à une place en crèche, si c'est pour avoir droit au "de mon temps on se débrouillait autrement" :-o

Mais sur le fond je ne sais trop qu'en penser aussi. Selon les dernières nouvelles la fracture la plus marquante en terme de vote serait celle de l'âge. Vu le déficit démographique, donner le droit de vote à 16 ans pourrait être une manière d'équilibrer un peu plus les choses, en même temps il faut bien une limite aussi et celle de la majorité pénale me semble effectivement la plus claire.

Écrit par : Audrey | 25/06/2009

Les commentaires sont fermés.