19/09/2008

Rien de plus minimal que la laïcité.



La laïcité n’est pas une doctrine, puisqu’elle dit que la puissance publique n’a rien à dire s’agissant du domaine de la croyance et de l’incroyance, et que c’est précisément cette abstention qui assure la liberté de croire et de ne pas croire et changer d'avis. Ce n’est pas non plus un courant de pensée au sens habituel du terme : on n’est pas laïque comme on est catholique, musulman, stoïcien, bouddhiste, etc. C’est le contraire : on peut être à la fois laïque et catholique, laïque et musulman, etc. La laïcité n’est pas une doctrine, mais un principe politique visant à organiser le plus largement possible la cœxistence des libertés.

La laïcité c'est la liberté.

17:55 | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook

Commentaires

Certains confondent laïcité et athée ?

;o()

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 19/09/2008

Je suis athée et laique. Je ne crois à rien sauf à l'intelligence de Mae West qui disait "when I'm good I'm good, when I'm bad I'm better!" juste comme moi !

Écrit par : Rita Cadillac | 19/09/2008

... hahum... puis-je ?
"When I'm good, I'm good. When I'm bad, I'm even better".
(il manquait le "even")

Rappelons aux jeunes générations ignorantes que Mae West était une dame blonde, fort prisée et courtisée à Hollywood dans les années trente et quarante du siècle passé, notamment en raison d'une paire de... hum... de deux sujets de conversations qui... euh... firent que les aviateurs de la marine US d'alors (WW II) surnommèrent "Mae West" leurs gilets de sauvetage (Life West).
Elle avait aussi un franc-parler et un esprit de répartie qui la rendirent au moins aussi célèbre que ses... heu...
Une très grande dame.

:o)

Écrit par : Blondesen | 19/09/2008

Blondesen, que ferais je sans vous ? :-0

Écrit par : Rita Cadillac | 19/09/2008

Vous me flattez, très chère... je rosis !

Tenez, une autre just for the road:

"Between two evils, I always pick the one I never tried before."

Merveilleuse Mae West qui dit à un policier
(dans un film ! dans un film ! ho ! mais elle était l'auteure de la réplique):

"is that a gun in your pocket or are you just glad to see me ?"

;o)

Écrit par : Blondesen | 19/09/2008

Avec Arletty, Mae West fait partie des modèles que je m'étais choisis enfant.Je les trouvaient, intelligentes et fières le contraire des nunuches holywoodiennes-petites bourgeoises-mères de famille-dopées et incultes que sont les actrices de la nouvelle génération.

Écrit par : Rita Cadillac | 20/09/2008

Ce n'est jamais bien, Rita de mettre tout le monde dans le même sac... Que ce soit une génération, une ethnie ou quoique ce soit.
Et puisque j'écris à des personnes cultivées, je vous en raconte une bien bonne, survenue à Hollywood à un couple de vieux amis à moi, au début des années cinquante, alors qu'ils se rendaient chez un ami à la réunion de cellule du parti communiste du lieu. Ils croisent une blonde sur le trottoir, qui pressait le pas. Ils l'avaient déjà entrevue au bord ou dans la piscine dans des soirées olé olé. Elle était alors inconnue.
"Vous allez chez ... bip ... demande-t-elle ?"
"Oui..."
"Vous devriez faire attention, parce que je viens de passer devant, et c'est plein de policiers qui arrêtent tous ceux qui y rentrent".
Là-dessus mes amis font demi-tour, et comme ils étaient juifs, suivent le conseil de leur ville maman et belle-mère: "lorsque ça commence à sentir le roussi, faut déménager avant que ça brûle vraiment"
Ils sont donc pris leurs valises et débarqués à Cannes ce qui m'a valu de passer le bac avec 2 de leurs enfants.
Ben a profité de ce répit pour écrire (sous un faux nom)quelques un des meilleurs scénarios de l'histoire du cinéma.
La blonde, c'était... vous devinez ?

Écrit par : Philippe Souaille | 20/09/2008

Allez, je vous aide, ce n'était pas Mae West, mais elle était d'égale rondeur... et s'est suicidée... Ce n'était pas non plus Jayne Mansfield, ni Jane Manson, qui n'était pas née...

Écrit par : Philippe Souaille | 20/09/2008

Poupoupidouh

Écrit par : Philippe Souaille | 20/09/2008

Shirley Temple ?

:o)

Écrit par : Blondesen | 20/09/2008

Elle avait (en vrai) le même prénom que la dame qu'elle a sauvé ce jour là, ce qui ne vous aide pas, vu que vous ne connaissez pas le prénom de la dame...
Son deuxième prénom avait affaire avec une histoire de pantalon et son nom de famille sentait bon la boulangerie, à défaut du sable chaud.
Elle avait aussi l'habitude de faire coudre ses robes sur elle... lorsqu'elle en portait... La plupart du temps, elle se contentait de diamants. Et de parfum!

Écrit par : Philippe Souaille | 20/09/2008

Rita Cadillac, justement, vous avez oublié, dans votre liste, de dire qu'on pouvait être laïque et athée - et de préciser qu'on n'était pas laïque de la même façon qu'on était athée. Si vous l'oubliez, on va croire que c'est parce que vous vous résignez à l'opinion erronée qui assimile les laïques aux athées.

Écrit par : R.M. | 20/09/2008

C'était Marilyne et son 5 de Channel. Amusante mais ce n'est pas Mae West, trop victime à mon gout.

@R:M.

Vous avez raison, je suis plus athée que laïque :-0)

Écrit par : Rita Cadillac | 20/09/2008

C'est fou ça ... c'était tellement facile ... et personne n'y a trouvé ...

fr.wikipedia.org/wiki/Norma_Jean_Baker

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 20/09/2008

Oui, on parle beaucoup de laïcité, mais on a surtout une philosophie personnelle. La laïcité est du reste une règle de fonctionnement étatique. En aval, il y a l'esprit de fraternité universelle, quelle que soit la philosophie qu'on préfère, et la laïcité ne doit pas devenir l'alibi pour qu'on l'oublie, à mon avis : les contraintes d'Etat, même animées par un sens juste du fonctionnement social, ne remplaceront jamais le sentiment humain.

Écrit par : R.M. | 20/09/2008

Les commentaires sont fermés.