22/11/2008

Trop de testostérone et pas assez de jugeote!

 

Entre un Conseil d'Etat à majorité de juristes qui se plante tout les 15 jours sur un point de droit élémentaire et un Conseil administratif qui se croit dans une cour de récré le compte est bon, nous sommes gouvernés par des abrutis imbus d'eux même.

Dans les couloirs du parlement on savait que le modèle politique de certains était Don Corléon, mais malgré les écharpes blanches qu'arborent nos Conseillers d'Etat on voit qu'ils se sont trompés de film car aujourd'hui c'est plus les Tontons flingueurs que le Parrain auquel on assiste.

Aussi l'heure est-elle venue de se demander s'il ne serait pas opportun d'introduire le Droit de Rappel dans la nouvelle constitution ?

Durant la Commune de Paris le droit de rappel existait. Celui ci consiste simplement à donner aux partis le droit de rappeler ses élus à l'exécutif si ceux ci ne font pas la politique pour laquelle ils ont été élus. Avec une épée de cette taille au dessus de leur tête il est plus que probable qu'ils feraient un moins de « com. » et plus de politique. D'ouvrir le journal tous les jours pour y lire la dernière bourdes des socialos commence en lasser plus d'un dans notre République.

Alors que la crise est à nos portes, que les prochaines années promettent d'être difficiles pour la population de notre canton, et ce à plus d'un titre : chômage, récession, baisse du pouvoir d'achat et j'en passe, nous voyons nos gluglus de service se tirer dans les pattes, nous raconter des montagnes de pipeaux et se comporter comme des courtisans.

Ces mots sont difficiles à écrire mais les conseillers de droite sont infiniment plus crédibles dans l'exercice du pouvoir que ceux de gauche qui semblent avoir oublié la dignité qui doit accompagner l'exercice de ce pouvoir. Messieurs, reprenez vous ! Car ce n'est pas autrement que l'on ouvre un boulevard à la droite xénophobe et raciste.

08:57 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

pourquoi pas:)

Écrit par : Nina_Tool | 20/09/2009

Il sent mauvais, votre "droit de rappel". Bons ou mauvais, les Conseillers d'Etat ont la légitimation d'être des élus du peuple. Donner le droit de les révoquer à des aparachniks non élus constituerait une magnifique soviétisation de notre démocratie. Et, pendant qu'on y est, on pourrait encore instaurer un parti unique.

Écrit par : j.nizard | 20/09/2009

Les commentaires sont fermés.