22/03/2009

Certains jours j'ai envie de me Garbaniser !

Le droit à la différence oui, une différence de droit NON !


 

 

Il n'y a pas que le CERN qui soit à la recherche du boson d'Higgs ! Nous aussi nous cherchons ce qui fait masse et ce ne sont pas nos politiques qui nous mettrons sur la piste compte tenu de leur inconsistance. Après la grossesse militante, le congé maternité militant nous trouvons en ce moment confrontés à la mauvaise foi militante. Pas un jour sans que notre MagistatE ne nous régale d'une sottise de plus avec force déclarations dans des nos feuilles de choux locales. La dernière : elle ne prendra pas en compte la motion votée par le Conseil Municipal à une forte majorité afin que tous les locataire du vélodrome soient traités de manière équitable car cela risque de fausser la concurrence... Définitivement j'adore cette pépette. Elle est la preuve qu'au fond de toute femme sommeille une blonde et celle qui habite notre MagistratE militante est d'une taille conséquente.

L'envie ne me manque pas d'élucubrer sur les « alternatifs » qui sont pour l'autogestion des subventions qu'ils exigent pour financer leur mode de vie et qui est la charge des travailleurs qui eux n'ont pas choisi d'être exploités par les régies, les patrons, les assurances, les supermarchés et j'en passe ? L'idée est bonne, dommage qu'elle ne bénéficie qu'à un petit nombre qui ne se préoccupe jamais de savoir d'où viennent ces subventions directes ou non que pour une raison très obscure nous leur devrions leur servir. Ce n'est en tout cas pas à leurs talents qu'ils le doivent car depuis que je vis à Genève je n'ai vu émerger de ce groupe de population aucun poète, aucun dramaturge, aucun musicien qui justifierait le sacrifice que représente pour notre collectivité le fait de financer ces « alternatifs » qui ne nous présentent aucune alternative réelle à une société qui prise de folie.

Ouf, ça fait du bien !

 

 

12:01 | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook

Commentaires

"Être de gauche" est généralement (dans l'esprit des bobos en tout cas) synonyme de perfectitude.
Il arrive cependant, dans le cas de Monsieur la Conseillère (ou Madame le conseiller... je ne me souviens jamais) auquelle (notez mon respect du langage épicène, je vous prie...) vous vous référez, qu'on doive parler d'inanitude ou tout simplement de bêtitude.
On ne peut qu'exprimer sa sollicitude, ça c'est certain.

:o)

Écrit par : Blondesen | 22/03/2009

"blondesen

Quand voulez à déjeuner un midi de la semaine prochaine sauf jeudi au même endroit.

Plus qu'aux grands soirs, je m'intéresse aux lendemains matin et cette crise nous en promet de pénibles. A ceux qui ne sont pas encore à table je prédis des régimes assez violents pendant que d'autres soignerons leurs indigestions à coup de plans de relance et autres entremets qui permettent de continuer à se servir sur la bête.

La liberté peut être au bout du fusil mais cela dépend de qui le tient et pour le moment ce sont pas les travailleurs. Aussi le grand soir, la lutte finale et autres fariboles ne pèsent pas lourd contre l'aliénation, les mensonges et surtout la faim. Ils existent en gros 2 classes sociales : les bourgeois et les prolos mais rien ne dit que l'une ou l'autre de ces classes est obligatoirement révolutionnaire !

Les travailleurs ne se réunissent pas pour militer mais pour vivre et les slogans n'ont jamais nourris personne. Alors laissez tomber le Grand Soir et occupez vous donc de savoir si votre voisin que vous n'avez pas rencontré depuis plusieurs jours n'aurait pas besoin de quelque chose. La révolution ça commence par là.

Écrit par : Rita Cadillac | 22/03/2009

définitivement je suis trop crevée je réponds à côté de la plaque.
milles excuses

Écrit par : Rita Cadillac | 22/03/2009

Moi aussi, j'adore cette pépette.

Mais faudrait que tu la voies en CF, c'est là qu'elle exprime la plénitude de sa suffisance et de son mépris militant. Quand est-ce que tu y viens ?

Écrit par : Bernard Madoff | 22/03/2009

Salut Bernard !

Dès que mes deux incompétents de service avalent une couleuvre de trop sans rien dire !... j'ai peut-être une piste militante :-0))

Écrit par : Rita Cadillac | 22/03/2009

Au fait, on a toujours pas compris ce que tu entends par "te Garbaniser"....

Écrit par : Bernard Madoff | 22/03/2009

Teufel Mr. Mad OFF, cessez de faire le Bern hard depuis la cellule ou j'espère que vous moisissez enfin, si le umwelt était normal(poli), ce serait le cas! Garbaniser, Ja, Teufel! c'est afoir le karton du PS qui est scriptoume! Unt après, faire ça qu'on veut, en s'en foutant, surtout du welt de arbeiter, unt casser disko, unt inzulter... und spummen, les choses! Unt mit der Harley Davidson, ne connaitre plus personne!
Klare gomme za?

Écrit par : redbaron | 23/03/2009

@Blondesen!, Exu ist in jagdt! che tente retenir lui, aber, il est en piste...

Écrit par : redbaron | 23/03/2009

C'est parfaitement clair, Redbaron a tout compris !
En français dans le texte c'est tout simplement prendre une cuite et insulter tout ce qui bouge.

Gabaniser : du nom Garbani d'origine neucheloise, qualifie une personne qui perd le contrôle et se retrouve en cellule de dégrisement avant de démissionner.

C'était tellement évident que je n'ai pas penser à expliquer. :-0))
Bonne semaine à tous je retourne au bagne.

Écrit par : Rita Cadillac | 23/03/2009

Ben, moi, personnellement, je pense (et le dis tout haut): si par son fait, V. Garbani aura su baptiser un nouveau mot, un verbe d'activité en l'occurrence, c'est déjà ça!

Combien d'hommes seraient-ils capables d'une telle compétence (surtout ceux qui sont inculpé de scandales politiques)?

Vive les femmes de caractère!

Écrit par : Micheline | 23/03/2009

et vive Micheline !

Écrit par : Rita Cadillac | 23/03/2009

Idée de motion pour toi, Rita :
http://fr.news.yahoo.com/55/20090324/tod-un-conseiller-municipal-propose-une-17baed7.html

T'es pas chiche.....

Écrit par : Bernard Madoff | 24/03/2009

pourquoi ne le ferais tu pas toi même ?
Je te promets de soutenir l'urgence ....

Écrit par : Rita Cadillac | 25/03/2009

"L'envie ne me manque pas d'élucubrer sur les « alternatifs » qui sont pour l'autogestion des subventions qu'ils exigent pour financer leur mode de vie et qui est la charge des travailleurs qui eux n'ont pas choisi d'être exploités par les régies, les patrons, les assurances, les supermarchés et j'en passe ?"

Bon, à part que tous les travailleurs ne sont pas forcément et par essence exploité, c'est fou ce que nos visions du monde finnissent par se rejoindre, et c'est exactement ce que j'ai essayé de dire à la blogueuse "mur", archétype de l'alternative-gâtée... Bon, à moins que ce ne soient les mêmes que l'équipe d'"alerte" qui voulainet enterrer Agota Kristof l'année passée et défendent l'art libre maintenant...

http://alerte.blog.tdg.ch/archive/2009/04/11/sauvons-la-culture-libre.html

Vous êtes un mélange un peu atypique... Mhh... Marxiste-Conservatrice?

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 14/04/2009

Les commentaires sont fermés.