29/09/2009

Lettre ouverte à Monsieur Lamy

J'ai reçu ce jour une lettre de l'association "caramel mou et fromage blanc des Eaux Vives", je veux la porter à la connaissance des lecteurs des blogs de la Tribune afin qu'ils disent si ils sont d'accord avec la proposition mentionnée dans ce courrier.

Lire la suite

10:47 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

02/09/2009

Une hirondelle ne fait pas le printemps

Normalement la campagne aux élections pour le Grand Conseil aurait du se faire sur la crise et les diverses recettes pour en sortir «financièrement» parlant. L'UDC et le MCG nous auraient dit que c'était de la faute des étrangers qui viennent manger le pain des suisses. Les libéraux un peu péteux nous auraient expliqué que la crise est une bonne chose qui permet une redistribution des cartes et que le privé s'en sort toujours, en omettant de nous parler des milliards que les contribuables ont du payer pour sauver les banques du bourbier dans lequel elles se sont fourrées. Les radicaux auraient fanfaronné en nous la jouant « grand vieux parti incontournable » qui ne cèdera rien devant les libéraux et le PDC ni pour ni contre bien au contraire devait nous remettre l'homme orange au milieu du village genevois. Les Verts nous auraient proposé la décroissance en pente douce cyclable et le PS aurait tenté de nous démontrer qu'en fin de compte ils ne sont pas aussi collabos qu'on veut bien le dire, quant à Solidarité et le PdT trop occupés par leur nouvelle lune de miel ils nous auraient servit l'incontournable responsabilité du grand capital dans les problèmes rencontrés par les classes laborieuses. Une belle campagne bien classique, propre sur elle ou chacun tient son rôle.

 

Raté ! Grobet et sa bande sont arrivés et ont saccagé cet ordre immuable. Cette liste 8 a décidé de se battre avec la population et pas pour un parti. Le XIXè siècle est terminé. Les organisations politiques sont trop hiérarchisées et ont perdu le sens de leur existence. Par cette liste ce sont les vieux, les locataires, les chômeurs et tous ceux qui n'ont jamais la parole qui s'expriment et ils disent : rien ne va plus, les fins de mois sont trop dures, on attend des heures à l'hôpital, les loyers sont prohibitifs, les assurances nous prennent pour des vaches à lait, on ne trouve pas de boulots, comment payer l'Uni l'année prochaine ? Ces partis traditionnels qui ne brillent pas par la finesse de leurs analyses ont conclu que c'était une liste en faveur des séniors et nous voyons tout à coup fleurir sur le pavé de multiples initiatives en faveur des EMS. En rangs serrés ils font tous la tournée des institutions vouées à la défense des aînés en oubliant que durant les quatre années qui viennent de passer tous ont voté un jour ou l'autre une mesure contre ces mêmes aînés qui à les entendre coûtent si cher à la collectivité !

 

Pendant ce temps, oubliés les licenciements, les baisses de salaires « volontaires », l'augmentation des loyers à chaque changement de locataires, l'augmentation des assurances, les 60 000 bagnoles qui transitent par Genève tous les jours, les projets mégalos de la Praille, l'ouverture des commerces le dimanche, on se dédouane en ne parlant que des EMS. Si une hirondelle ne fait pas le printemps il semble que Christian Grobet et sa liste aient défini le sens de la campagne une fois de plus ! Ce sera une campagne pour le social ou rien. Pour ce qui me concerne je m'en réjouis.

 

 

 

10:55 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook