06/10/2009

Que sont mes amis devenus Que j'avais de si près tenus et tant aimés ?



Que sont mes amis devenus

Que j'avais de si près tenus et tant aimés ?


Pas besoin d'être grand clerc pour prévoir que la dernière semaine de campagne serait meurtrière et que nos «amis» politiques se déchaineraient contre la liste n°8. Bingo ! Ils sont tellement prévisibles que c'est navrant. Le XIXe siècle est terminé et les organisations partisanes qui en sont issues ne correspondent plus au fonctionnement contemporain qui demande plus de transversalité dans l'information et moins d'autorité de la part de ceux qui s'intitulent eux mêmes les responsables de partis. Trop de hiérarchies et pas assez de questionnements sur les rapports de domination en leur propre sein font des organisations de gauche des outils de lutte obsolètes et pesants.


Le temps est passé ou l'on pouvait imaginer qu'un changement brusque et radical permettrait une meilleure redistribution des cartes. Les résultats des différentes révolutions du XX ème siècle ont montré les limites de l'exercice et aujourd'hui c'est plus à la lutte des places qu'à la lute des classes à laquelle nous assistons dans les partis de gauche. De même la composition sociologique de ces groupes n'est en rien représentative de ce qu'ils annoncent. Avec quelques étudiants en mal d'humanités qui font leurs classes avant d'intégrer les partis traditionnels, dans ces partis ce sont les fonctionnaires et les professions libérales qui tiennent le haut du pavé et ce ne sont pas les pirouettes des quelques intellos sur le retour qui changera la vie d'une population désorientée qui n'a plus de lien avec ceux qui prétendent la représenter.


La crise n'a pas encore déployé tous ses effets et la périphérie de Genève se transforme petit à petit en un immense réservoir de désespérance aussi est-il plus urgent d'intervenir sur le vécu réel de cette population que de savoir si un tel est dans la ligne politique du parti ou si tel autre à le vent de l' Histoire qui lui souffle dans le cul. Le pouvoir d'achat, des assurances prohibitives, l'emploi, le logement sont les véritables préoccupations de chacun et les discours théoriques, s'ils sont importants, ne remplaceront jamais la pratique politique sur le terrain. Ce terrain est aujourd'hui abandonné au profit d'actions spectaculaires au centre ville qui servent le pouvoir en lui permettant d'arguer qu'il est démocratique.


En cette période de fascisme de basse intensité où l'on voit se multiplier les signes d'un autoritarisme anti-social inquiétant il eut été politiquement plus raisonnable de faire l'union. Ces partis ont pensé qu'ils pouvaient éjecter les groupes qui n'ont pas le même fonctionnement qu'eux au risque de voir effacer de la carte politique ceux qui luttent afin que la population la plus précaire ne soit pas la victime expiatoire d'un système qui a failli. C'est faire preuve de bien peu de maturité politique et cette division par eux instaurée au nom d'une pureté idéologique d'un autre âge, est politiquement une trahison à l'égard de ceux qu'ils prétendent défendre.



Salika Wenger

www.liste8.org




11:55 | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook

Commentaires

Salika, ne désespérez pas !
Le jour viendra où il ne suffira plus de mettre une casquette de prolo de gôche pour être de gauche, ni de se planter une éolienne dans le cul pour sentir souffler le vent de l'Histoire !
J'espère vivement que les électrices et les électeurs de gauche (et non de gôche) auront rajouté votre nom sur la liste de leur choix, car vous êtes une femme de gauche dans la plus belle et la meilleure acception du terme.

;o)

Écrit par : Blondesen | 06/10/2009

Pauvre liste n°8! Etre tout seul contre tous les méchants autres partis, c'est pô juste! C'est pas à une semaine avant le verdicte des urnes, qu'il faut penser à l'union, non plus.

Ceci-dit, c'est quoi le terrain? Quand je vois des militants du PS faire le tour de quelques bistrots avant les éléctions et se la jouer popu, ça me fait bien rire! Le terrains existe encore? Pour la plupart des gens la vie se résume à : boulot-métro-migros-TV-dodo. Il faut une communication plus ciblée.

Écrit par : Riro | 06/10/2009

j'ai pas tout lu.. désolé mais l'artiste que je suis apprécie le clin d'oeil dévastateur fait avec ce pastiche d'une peinture qui intègre tous les ingrédients du puritanisme , qu'il soit à gauche ou à droite. Je crains les dérives trop rigides, le manque d'humour , les certitudes et les dogmes ! Bien à vous et bravo pour le choix de Grant wood revisité et habité !

Écrit par : geg | 06/10/2009

Tout sent la récup à plein nez chez vous, et ce blog, aussi pauvre en analyse qu'en proposition, ne déroge pas à la lettre.

Même Le Courrier, dans son édition d'aujourd'hui, ne souhaite pas vous voir sièger sur les bancs du Grand Conseil.

Et s'il était venu le temps, pour vous, de s'arrêter?

AM

Écrit par : munipio | 06/10/2009

@ AM

Il y a longtemps que suis vaccinée contre la moraline !
Personne ne prétend dans ce blog faire l'analyse de quoi que soit, vous vous êtes trompé d'adresse !

Écrit par : Rita Cadillac | 06/10/2009

Ha! ces intellectuels! beurkkk!

"Avec quelques étudiants en mal d'humanités qui font leurs classes avant d'intégrer les partis traditionnels, dans ces partis ce sont les fonctionnaires et les professions libérales qui tiennent le haut du pavé et ce ne sont pas les pirouettes des quelques intellos sur le retour qui changera la vie d'une population désorientée qui n'a plus de lien avec ceux qui prétendent la représenter."

Hola Salika! Je renifle un léger fumet très peu ragoûtant dans ces quelques lignes. Un tantinet brouet Lavalien, dirais-je. On commence comme ça et on finit à l'UDC, tendance Freysinger! Faites gaffe!

Écrit par : Azrael (canal historique) | 06/10/2009

J'avais pourtant voté pour vous. Mais c'était avant de vous lire.

Et comme le Corbeau de la fable: on ne m'y reprendra plus.

Écrit par : Azrael | 06/10/2009

j'ai cru un instant que ce killer commentaire m'était destiné.. à moi le sempiternel sans-pitre!

Écrit par : geg | 06/10/2009

J'ai de la sympathie pour Mme Wenger. Son marxisme archéologique, sa vision du monde manichéenne entre les "bons" et les "mauvais", ses lubies culturelles et sociétales... Je l'aime bien, comme je peux aimer nos hooligans suisses qui rejouent ad nauseam les affrontements des années 80 entre Chelsea et Arsenal. Cela dit je voudrais soumettre à l'assemblée des blogueurs, ici réunie, une proposition simple qui, je crois, permettrait de marier l'intérêt public et l'intérêt privé: pourquoi ne pas mettre Mme wenger dans un musée relatif à l'histoire genevoise, section sauriens? Elle aurait ainsi l'occasion de faire porter sa voix de fumeuse dans des travées qui, je l'espère, l'apprécieraient pour ce qu'elle est - une représentante de temps très anciens.

Écrit par : caton | 06/10/2009

La hargne de vos adversaires sont à prendre comme autant de compliments pour vos idées et vos combats, chère Salika !

:o)

Écrit par : Blondesen | 06/10/2009

@ Blondesen

merci d'exister.

@ Caton

à vous lire je crois que vous ferez un excellent gardien de musée faute d'avoir assez de connaissances pour en être l'acquéreur des œuvres exposées. :-0)))

bon dimanche à tous !

Écrit par : Rita Cadillac | 07/10/2009

Je constate qu'un même adversaire sévit ... en racontant n'importe quoi. Comme le dit notre ami commun, Blondesen :"La hargne de vos adversaires sont à prendre comme autant de compliments pour vos idées et vos combats, chère Salika !"

Écrit par : Micheline | 07/10/2009

On verra bien le 11 octobre qui, des sectaires rassemblés pour la forme (et uniquement) ou des militants engagés au jour le jour dans une alliance qui se veut efficace seront élus. Au vu des résultats des 4 dernières élections, les Gares et le Billard ont du soucis à se faire...

Écrit par : martin clovy | 07/10/2009

Ma chère Rita (vous me pardonnerez cette familiarité), je vous trouve bien injuste avec la corporation des gardiens de musée. Quand on se pique, comme vous le faites apparemment, d'une proximité avec la gauche de la gauche, il y a là les indices d'un snobisme social que je trouve amusant. Sur le fond, relisez-moi. Mon intervention était toute muséale. Je suggérais simplement l'acquisition, par un musée de tératologie politique encore à créer (j'en parlerai à M. Mugny) de Mme Wenger, pour laquelle j'exprimais, par ailleurs, mon attachement comme signe d'un passé ancien. En cela, je vous le concède, suis-je probablement un "conservateur". Et si l'ironie vous agace, si les sarcasmes vous chagrinent, alors je renoncerais volontiers à mes piques. Vous aurez alors tout loisir de débattre entre vous de ces genevoiseries qui font l'amusement et l'instruction de nos Confédérés.

Écrit par : caton | 07/10/2009

@ Caton

décidément vous m'amusez !
appelez moi un soir après les élections quel que soit le résultat.

Une antiquité qui vous veut du bien.

Écrit par : Rita Cadillac | 07/10/2009

Le XIXüme siècle est terminé? Vous parlez d'un scoop!!!

Que sont vos amis devenus?
Comme vous:
des félons.

Écrit par : csny | 11/10/2009

Je ne comprends pas tout ...

Écrit par : jeux belote | 10/05/2010

Les commentaires sont fermés.