19/11/2011

La raie du bus

Les TPG ont probablement engagé un prix Nobel de la circulation pour nous concocter le plan de déplacement le plus nul à l’est du Mississipi. Exemple : un pôle de transfert centre-ville infernal ou il faut descendre du tram ou de son bus pour changer de véhicule afin d’aller à la gare avec armes et bagages au milieu de la circulation, des bagnoles, des piétons et des vélos. Noisette sur le gâteau il faut traverser un bras du Rhône et se retrouvé en pleine bise pour attendre un bus qui arrive toujours en retard.

Après des années d’embouteillages pour faire les voies du 16 et 17 … on supprime les trams. Rive et la rue d’ Italie deviennent impraticables car là aussi on transborde d’une rue à l’autre des passagers qui ne voulaient rien d’autre qu’aller tranquillement à la gare chercher la grand-mère. Le grand esprit qui a pensé ce nouveau plan de circulation des transports publics doit surement rouler en bagnole.

Je ne parle pas des personnes qui vivent avec un handicap ou de celles dont une la vision est limitée, pour elles les transports en commun deviennent un cauchemar et surtout sont devenus dangereux. Au royaume de la mobilité douce personne pour s’élever contre une absurdité telle qu’elle nous ferait prendre en grippe tous les cyclistes du monde. Madame la ministre des transports réveillez-vous car il y a péril en la demeure et un plan de transport pour le Canton est un peu plus compliqué que de couper des rubans pour inaugurer des champs de topinambours.

Quant aux TPG, en plus de nous imposer ce plan absurde qui ne tient compte que des économies financières possibles et ne s’occupe pas des besoins de la population, ils ont l’audace d’augmenter le prix des billets ! Alors leur nouveau plan de transport ils peuvent se le mettre à la raie du bus et leur augmentation aussi.

Lulu la nantaise, encore plus énervée que d’habitude.

12:44 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

Commentaires

"J'y trouve un goût de pomme...
Y'en a !"
:-)
PG

Écrit par : pierre gauthier | 19/11/2011

Y'a d'la pomme mais y'a pas qu'ça !

Écrit par : lulu la nantaise | 19/11/2011

Bien relevé Salika, moi j'ai fait mes commentaires sur le blog de ATE. Peut-être que si tout le monde rouspète, les TPG vont se réveiller. Le problème majeur pour les touristes et nos aînés, sera l'utilisation des nouveaux distributeurs de billets, pas pratique du tout.

Écrit par : Tournenrond | 19/11/2011

Oui ! j'avais oublié qu'il fallait bac + 7 pour prendre un billet.

Écrit par : lulu la nantaise | 19/11/2011

Vous parlez de "ministre" des transports. Je ne savais pas qu'il y avait des ministres dans notre "bonne vieille" République et Canton de Genève. Mais vous avez probablement choisi ce terme par analogie avec l'incurie de certains "ministres" du pays voisin ...

Écrit par : Mère-Grand | 20/11/2011

Eh bien vous n’êtes pas bien futé. Un enfant de 5 ans arrive prendre un billet... lamentable de lire des idioties pareil.

Quant au plan de déplacement, Mme Salika Wenger sait très bien que c'est les politiques et la DGM qui dirige tout cela. Les TPG ne sont que l’exécutant des décisions prise et établie dans le contrat de prestations réalisé par l'ÉTAT et par... vous les politiciens !
CQFD

Écrit par : BlueDog | 20/11/2011

@blueblog

Il semble que vous confondiez les pouvoirs. Comme vous les élus du conseil municipal prennent connaissance des "nouveautés" dans le journal ! et c'est avec véhémence que nous demandons au conseil administratif de nous faire part des décisions importantes en amont de leur mise en application. Peine perdue nous sommes aussi les dindons de la farce.

Quant "aux politiciens" c'est peut comme "on" personne ne sait de qui "on" parle. Ils ne sont pas une race à part mais des gens comme vous et moi, comme ceux que nous rencontrons tous les jours mais que vous avez élus pour vous représenter. Certains d'entre eux sont toujours à votre disposition pour discuter car c'est pour cela même que vous les avez élus.

Alors au lieu de râler appelez les, leurs numéro est disponible sur le net.

Écrit par : lulu la nantaise | 21/11/2011

Les commentaires sont fermés.