11/12/2011

Ce matin j’ai vu la solitude. Assise sur un banc dans un jardin.

Il est entré en furie dans la buvette m’a invectivée et est reparti comme s’il détenait le droit de l’insulte. Dégoulinant de « moraline » cette petite tête de gauche m’a fait entrevoir un monde qui serait dirigé par lui et sa bande. Contre l’armée pas contre les rapports de pouvoir, il peut disserter pendant des heures sur la nécessité de la charité en Afrique en l’habillant des oripeaux de la coopération, sans analyse juste comme… un petit soldat guidé par l’idée d’une révolution qui comme le retour du Christ est toujours promise au lendemain. Il a éructé comme n’importe quel flic politique sans questions, sans réponses non plus, visiblement il ne pouvait imaginer que l’on ne soit pas d’accord avec « sa » position.

Non Monsieur, je ne veux pas faire la charité aux petits enfants africains. Nous les colonisés avons cet avantage de voir venir de loin l’hypocrite volonté d’imposer un modèle qui n’est pas le nôtre. J’en connais plein des comme vous. Je les ai vus à l’œuvre dans ces pays dont vous parlez sans jamais y avoir suffisamment séjourné pour comprendre que personnes ne veut de vous, les coopérants. Les bouffis de certitudes, ceux que toute l’Afrique populaire appelle les colabos. Faites une analyse qui transcende votre pathos pour entendre enfin que chaque peuple et chaque personne mérite qu’on lui reconnaisse une dignité et la capacité de se penser sans les tuteurs de l’Occident catho que vous représentez vous et votre charité blême. Ce que les africains réclament ce ne sont pas de bonnes intentions mais le Droit et la Justice.

Mes convictions restent intactes mais à vous voir foldingue comme hier soir je me prends à douter du modèle de société que vous nous proposez. Il n’est pas celui pour lequel je me bats et mes revendications ne s’arrêtent pas aux portes des usines. Je veux rire, parler, me foutre du boulot. Je veux des amis, des enfants qui gueulent dans les cours, je veux un espace public où il ne serait pas interdit de dire ou penser en dehors de la ligne, je veux faire de ma vie ma propre œuvre d’art. Je veux un Monde et pas une idéologie. Intellectuellement nous ne pensons pas du même côté de la Méditerranée et ça se voit.

Hier soir, Monsieur Schnebli, vous avez perdu à jamais le peu de respect qu’il me restait à votre égard.

Salika Wenger

15:30 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

Commentaires

Hier j'ai suivi à la TV la "prestation" de M. Schneebli. J'ai été horrifié par la haine qu'il y avait derrière les mots, haine de la Suisse, haine de Genève, haine de lui-même finalement, concrétisée en effet dans la volonté de régenter l'Afrique. Il doit être très mal dans sa peau et je ne suis pas étonné qu'il joue avec délectation, comme tous es frustrés, son rôle de policier politique garant de la bonne parole.

Écrit par : Henri Martin-Chappuis | 11/12/2011

Dans la démocratie ont devrait instaurer le droit au respect...
Le type dont vous parlez devrait allez arracher les racines mortes des buissons envahisseur dans les forêts genevoise...en manger si d'augure il ne tiendrait pas pitance dans sa sacoche de clodo...
Une suggestion pour ré-apprendre le respect...que l'on porte actuellement à chaque êtres humains au 21 siècle...un gage pour outrage moral en quelque sorte...
Le faite de voir sur Léman Bleu les débats...
Oriente les citoyens(ennes) vers une compréhension significative des réels potentiels des élus présent dans cette hémicycle de gouvernent en ville de Genève.
Philémon Bissig

Écrit par : philemon | 11/12/2011

@ à ce cher ami philémon
Ce sera un hémicycle en 2013-2014 ; pour l'instant ça reste un parallélépidède rectangle.

Écrit par : pierre losio | 11/12/2011

@ Pierre Losio :

On sent ici la précision de l'enseignant et la rigueur du Président du Grand conseil ! ;o))

Cette mise au point était nécessaire pour ceux qui imaginaient "la chose" comme étant un labyrinthe dans lequel certains s'égarent ...

Merci d'être revenu sur les blogs de la TdG !

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 12/12/2011

Comme je suis d'accord. Les propos de cette personne ne sont que haine moralisatrice et certitudes assassines. Merci Mme Wenger !

Écrit par : Frontières | 12/12/2011

Comme je suis d'accord. Les propos de cette personne ne sont que haine moralisatrice et certitudes assassines. Merci Mme Wenger !

Écrit par : Frontières | 12/12/2011

Merci Salika. Toi seule avait la légitimité de dire ainsi ce que tant d'autres on ressenti. Et quel phrasé!

Écrit par : Alexis Barbey | 12/12/2011

Bravo et merci pour ce texte dans lequel il n'y a rien à ajouter... si ce n'est que de constater le désastre de la colonisation sur les populations africaines, notamment le fait de maintenir les gens dans l'ignorance crasse pour mieux les exploiter. Même les instances religieuses (prêtres, etc.) et certains missionnaires y ont pris part s'il n'était que de se rappeler le génocide du Rwanda.

Écrit par : Defrancisco Christiane | 13/12/2011

Merci Salika, pour cette mise au point particulièrement bien imagée, et bien entendue désolante pour votre entente de groupe.

Néanmoins pour ma part je n'en veut pas a monsieur Schnebli, en effet il nous a asséner un discours massue et vindicatif, mais avec le courage de ces opinions ! Et pour ma part toute les opinions sont respectables pour autant qu'elles soient sincères.

Je préfère donc de loin le discours passionné de Tobias Schnebli, auquel je n'adhère pas (faut il le préciser ?) a celui intéressé manipulateur et sans sincérité de nombreux élus de notre "hémicycle rectangulaire" !


Laurent Leisi, conseiller municipal MCG

Écrit par : Laurent Leisi résistant citoyen | 13/12/2011

"intéressé manipulateur et sans sincérité " ?
Pourtant Stauffer n'est pas au CM de Genève... :)

Écrit par : yan | 14/12/2011

Les commentaires sont fermés.