11/01/2012

Un engagement politique à la hauteur !

Hier, à Rives, 15h30 dans le 12 archi bondé, une mauvaise humeur à couper au couteau et tout le monde se marche sur les pieds. Une dame chic, propre sur elle, la quarantaine me regarde interrogative « C’est pourtant pas encore la sortie des écoles ? ». J’arrive à destination exactement en face de mon bistrot préféré « le Sabre et l’Amitiés réunis » nous sommes quelques-uns à nous engouffrer dans la salle et à commander un verre d’urgence ! C’est l’émeute et je n’aimerai pas être à la place d’une certaine Conseillère d’Etat… A qui on attribue tous les noms d’oiseaux, le moindre étant « Elle doit rouler en vélo celle-là ! ». A l’énoncé de ce mot le raffut augmente de quelques décibels.

Entre alors un jeune homme transpirant, en costard tout ce qu’il y a de mode, il regarde tout le monde et dit « j’arrive à pieds depuis Plainpalais je suis claustro et tous les trams étaient bourrés, je peux avoir une menthe à l’eau ? » Eclat de rire général. Denise lui sert sont verre et dit que c’est pour la maison. Il sourit gentiment, toutes vieilles chavirent, et voilà la discussion repartie. « t’as essayé le changement à Bel Air ? » Hurlements de rires encore une fois, un habitué se tourne vers Palu le garçon frontalier FN et lui dit « C’est possible une telle connerie ? Dis voir ce serait pas toi Palu qui nous inventé un machin pareil ? » Tout le monde dans le quartier sait qu’il n’est pas fini, re-tornade de rires. Les nouveaux, au bar, regardent tout le monde comme s’ils étaient tombés dans une maison de fous. Ce qui est le cas d’ailleurs.

Comme d’hab’ quand quelque chose ne tourne pas rond les regards finissent par se tourner vers moi. Je sens que ça va être ma fête. Vite je recommande un verre de blanc avant l’attaque. « Et toi, Lulu, on a tous voté pour tour toi et tu laisses faire un truc pareil ? » un autre « t’as pensé aux enfants, aux vieux et tout ça ? » Je laisse passer mon tour un moment. « Et cette pouf là-haut, c’est bien une de gauche aussi ? ». Denise sort de sa cuisine son torchon à la main et remet de l’ordre dans tout ça. « On la ferme les abrutis, elle vous vous a déjà expliqué cent fois qu’elle était que conseillère municipale, elle s’occupe que des crottes de chiens et de la hauteur des trottoirs. C’est comme une concierge mais pour la ville quoi ! Alors foutez lui la paix.»

Silence désolé des copains, les gens rentrent chez eux, je me retrouve avec les habitués et je me demande si j’ai intérêt à leur dire que j’ai découvert le nouveau réseau dans le journal comme eux ? Mais surtout comment leur dire que si la définition du réseau est de la responsabilité des TPG et Du Grand Conseil l’aménagement notamment celui de Bel Air ou de Plainpalais est du ressort du Conseil municipal ? Courage fuyions, je rentre chez moi un peu déprime quand même. Concierge ! Elle exagère quand même…

LuLu la nantaise

13:25 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

Commentaires

Concierge je trouve que ça vous va à ravir.

Écrit par : Inconnu | 11/01/2012

J'adore...

Écrit par : Fatybardo | 12/01/2012

J'adore...

Écrit par : Fatybardo | 12/01/2012

Mais ce bistrot ou es-t-il ? Moi qui désespère de trouver des coins sympas pour l'apéro à GE ..

Écrit par : Patrick | 16/01/2012

@ Patrick,

Moi aussi, c'est pour ça que je l'ai inventé. dommage ! Il est seulement dans mon imagination.

Écrit par : lulu la nantaise | 16/01/2012

@ Patrick,

Moi aussi, c'est pour ça que je l'ai inventé. dommage ! Il est seulement dans mon imagination.

Écrit par : lulu la nantaise | 16/01/2012

Qu'attendez-vous pour l'ouvrier ? Retour au basique...et puis ça vaut bien concierge.

Écrit par : Géo | 16/01/2012

pour l'ouvrir, scuse.

Écrit par : Géo | 16/01/2012

@Lulu Ben mince alors ! On m'aurait menti ? Bon au moins l'avantage avec les bistrots virtuels c'est que notre foie nous remercie.

Écrit par : Patrick | 17/01/2012

Les commentaires sont fermés.