12/02/2012

PARTI DE LA GAUCHE EUROPEENNE COMMUNIQUE DE PRESSE

 

“Memorandum 2” pour la Grèce: Un accord de destruction scandaleuse et sociale

Le nouvel accord de prêt entre la troïka (UE-BCE-FMI) et le gouvernement grec de coalition (constitué du Parti socialiste, l'aile droite et l'aile d'extrême-droite) apporte des développements dramatiques pour le peuple grec, mais aussi pour l'Europe toute entière.

Ce nouvel accord autoritaire est illégitime, parce qu'il est négocié par un gouvernement qui n'a jamais été élu, mais qui a été désigné directement par la troïka et les forces du capital grec et international.

Cet accord est inhumain, parce que, parmi d'autres changements radicaux, il impose 150.000 suppressions d'emplois dans le secteur public, enlève tous sens aux conventions collectives, réduit le salaire minimum dans le secteur privé de 22% (de 751.39 Euros brut, à maintenant 586,08 Euros brut) et même de 33% pour les employé de moins de 25 ans (de 751,39 Euros brut, à maintenant 510,94 Euros brut), tandis qu'il réduit aussi les pensions de 15% et fait exploser les fonds de la sécurité sociale. Cela conduit mathématiquement le peuple grec à une destruction sociale et humanitaire sans précédent et aussi la banqueroute du pays, la première banqueroute d'un état membre de l’Euro-zone.

Cet accord est un test. Si le test est réussi dans sa ratification contre la volonté du peuple grec, il déterminera le sort désastreux des autres états membres de l'UE surendettés et, éventuellement, toute l'UE.

Contre cet appauvrissement massif et sans précédent, contre la destruction sociale, la violation de la démocratie et l'abolition de la souveraineté populaire, les forces de la Gauche européenne répondent par la solidarité, la résistance et notre lutte continue pour la formation et la réalisation d'une sortie alternative de la crise.

Nous appelons toutes les forces sociales et politiques qui résistent contre l'escalade en cours de la destruction sociale et de l'autoritarisme aux niveaux national et européen et les invitent à la lutte unitaire la plus large possible pour un changement radical dans l'équilibre des forces et le renversement des gouvernements réactionnaires, la troïka et leur plan de superaustérité, dans chaque pays et dans toute l'Europe.

Seule une telle réponse peut correspondre aux développements historiques actuels et défendre les acquis et les droits sociaux de notre peuple, contre les forces du capital, qui ont créé la crise. Peuples d'Europe unissez-vous et révoltez-vous!

Bruxelles, le 10/2/2012

19:19 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.