20/04/2012

Potins de comptoire !

Entendu à la terrasse du « Sabre et de l’Amitiés réunis » par un après-midi d’avril. Trois vieux assis boivent leur verveine respective. Un radi, un Liberal et un autre. Ils doivent totaliser 250 ans. Je suis assise dans le cagibi fumeur aussi se sentent-ils libres de délirer car ils ne me voient pas. Le plus jeune des trois «  Maudet a des chances si toute la droite vote pour lui…» le plus vieux rigole et le troisième répond « pas si il dépend du vote des libéraux ! » Mon oreille s’allonge au point que je suis stupéfaite de constater qu’ils ne l’ont pas vue trainer sur leur table. « Tout le monde va voter Stauffer et lui savonner la planche comme ça il sera grillé pour la prochaine ! » C’est le libéral qui s’exprime mort de rire ! Je pouffe en silence. « Le môme, il est trop casque à boulons c’est une caricature ! » et les trois vieux se bidonnent en toussant un peu. Le libéral  " et puis pour les radis ont a donné !" "tu préférerais un PDC ?"  "Un quoi ?" et les voilà qui rient à nouveau en s'étranglant avec leurs tisannes.

Au bar, me voyant arriver Robert fait semblant d’essuyer les verres. Je lui chuchote  au creux de l’oreille «Tu espionnais aussi les clients de d'la cour ? » Il me tourne le dos et je lui dis tout bas « moi aussi, t’as entendu ? Les libéraux … » Il sourit et dit tout bas « j’adore ! t'as vu le panier de crabes ? Je suis certain que les libéraux ont des accords avec le MCG et l’UDC pour le prochain tour.» Il me sert un café et un verre d’eau en mettant son doigt sur la bouche pour faire silence. Sur la pointe des pieds il retourne écouter ce qui se dit dans la cour. Il secoue la main pour me faire savoir que c’est gratiné. J’attends avec impatience qu’il revienne. Les trois montres en or et pantoufles arrivent au bar, paient leurs consommations et repartent en devisant tranquillement.

La porte n’est pas encore fermée que nous éclatons de rire. Je demande «  Et alors ? » Robert «  C’est encore plus compliqué que tu crois. Stauffer ne passera pas car les genevois y ‘z’aiment pas les grandes gueules. Maudet non plus car il lui manquera les voix de droite qui auront ou voté Stauffer ou les abstentions. Résultat des courses c’est la PS qui gagne une gonfle sans nom car elle se retrouve dans un gouvernement dont plus personne ne veut et dans lequel elle n’aura aucune marge de manœuvre. CQFD, elle  est cramée aussi!  » « C’est les vieux qui disaient ça ? » Robert fait signe de la tête que oui. Je lui demande pour qui il va voter « Je dis toujours Stauffer pour vous faire mousser mais en vrai, je vote pas !». Je le savais mais j’essaie toujours. "Quand je pense que certains prétendent que la politique c'est que des histoires de pognon mais c'est pas vrai, y'a aussi les coups bas et les trahisons, faudrait pas oublier !" Décidément Robert est très en forme aujourd'hui.

 

Lulu La Nantaise

12:05 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Vous donnez dans la fiction, maintenant Lulu ? Et que faites-vous de la conversation des trois vieux pâquisards, un communiste, un socialiste et un gauchiste qui expliquent que la Torracinta ne vas pas passer, parce qu'elle est trop casque à boulons, comme son paternel et que plein de verts vont voter Maudet en douce, parce qu'il est pote avec Hodgers et qu'il y a des accords secrets entre concombres et radis pour faire passer Hodgers au Conseil d'Etat à la prochaine occasion, en remplacement de Hiler, épuisé à la tâche ?
Hodgers et Maudet, potes depuis leur première assemblée des jeunes, cela ferait une belle paire pour structurer le CE de 2013...

Écrit par : Oulevay | 20/04/2012

@ Oulevay

Je reconnais bien les Pâquisards et leur sens des réalités. Je vais de ce pas au bistrot relayer votre info qui mérite réflexion ! Concombre et radi la salade est intéressante mais encore une fois...que faire du PDC et il semble que nous nous ne soyons pas seuls à nous poser la question ! De plus la perspective qu'Hodger soit soutenu par la gauche pour remplacer Hiler...Hi! Hi! Hi! Mais personne à gauche ne veut le remplacer. Nous voulons tout simplement qu'il aille au diable ! Quant à élire les enfants, mon cher Oulevay, souvenez vous : "On est pas sérieux quand on 17 ans..."

Écrit par : lulu la nantaise | 20/04/2012

Les commentaires sont fermés.