22/06/2012

Elections piège à cons

Elections piège à cons

Le « Sabre et l’Amitiés réunis » le bistrot de la Jet set prolo de mon quartier est fermé depuis une semaine. Robert et Denise sont allés voir de la famille en Valais et Palu à décider de prendre des vacances en Bretagne car il n’a jamais vu la mer. C’est la version officielle, en effet Denise et Robert ne voulaient pas ouvrir pendant la fin de la campagne pour le Conseil d’état car ils étaient certains que ce serait le Bronx tous les jours. On peut quand même boire un coup mais en passant par derrière, sur la pointe des pieds et bien évidemment on chuchote au lieu de s’invectiver.

Lundi matin, lendemain des évènements, le bistrot affiche ouvert. A 8 heures du matin, quand j’arrive pour le café c’est déjà l’émeute, tout le monde parle en même temps, chacun brandissant un journal sous le nez de son voisin et Robert derrière le bar n’est pas le dernier à dire que « celle-là, elle est bien bonne ! » Il traite d’imbéciles tous les représentants de la gauche, il ricane en voyant le score de son candidat « La Stauf ! » comme il l’appelle. Bref comme après chaque passage aux urnes tout le monde refait le monde. Je ne me chauffe pas la tête et je vais me fumer une clope dans la cour en attendant ça se calme. Grave erreur ! Ils rappliquent en rangs serrés toujours le journal à la main et le brouhaha continue dans la cour. Rober pousse une gueulée et tout le monde se tait.

« Ceux qui sont pour Maudet à ma droite et ceux qui étaient pour la socialiste à ma gauche » on est moitié moitié « maintenant ceux qui ont voté Maudet à ma droite et ceux qui ont voté Anne Torracinta machin »…. On est que deux du côté socialo. « Bon vous avez compris maintenant ? » demande Robert. Nous retournons dans la salle un peu honteux, surtout ceux qui râlaient et qui ont voté pour la droite. Quant à Robert il s’en fout de toute façon il ne vote pas. Au bar la conversation a repris mais de manière un peu plus civilisée… enfin tant que faire se peut dans cette maison de fous. Arrive notre copine Raymonde qui nous voyant avec nos journaux rigole un grand coup en se commandant un diabolo menthe «  Alors les gnoufs, on a voté et on est pas très contents ? » Denise hausse les épaules et retourne à la cuisine. « Moi je suis anar, j’ai jamais voté, ni élu personne parce qu’il a longtemps que je sais que « élections piège à cons ! » Vous croyez vraiment au libre arbitre ou vous faites semblant d’être des abrutis ? » Comme chaque fois qu’elle vient nous voir c’est la bagarre assurée et j’adore ça !

Lulu la nantaise

09:33 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

yep. Elections, piège à con ! Comme disait Ferré "t'as, voté, t'as voté, si t'as voté c'est qu't'avais l'choix, alors alors ne te plains pas".
:)

La seule bonne nouvelle, c'est que Maudet ne fera plus ch... les graffeurs de talent et on espère que celui qui le suit ne fera plus effacer que les tags sans intérêt, pas les grafs de qualité, des fois qu'on pourrait les mettre un jour dans le Musée d'Art et d'Histoire ? (on pourrait les stocker dans le Port Franc plutôt que de les effacer en attendant qu'ils prennent une valeur marchande...)

Un lien pathétique pour finir sur une note imagée :

http://www.rue89.com/rue89-culture/2012/06/09/street-art-les-pochoirs-de-banksy-en-chair-et-en-os-232761

Écrit par : Doc Tata flingueuse | 22/06/2012

Les commentaires sont fermés.