01/07/2012

Super flattée !

Denise fredonne en rangeant les verres sur les étagères qu’elle vient de nettoyer. Le café du « Sabre et de l’Amitiés réunis » se prélasse dans une chaleur estivale et la moitié des copains sont dans la cour autour d’une table le regard vague et la chemise ouverte. Je rentre des courses et en passant je m’arrête pour raconter la dernière à Denise. Elle me voit arriver et prépare deux cafés avant même que j’ai dit bonjour. On s’installe à une petite table sur la rue pour être tranquilles. Certains passants nous saluent, d’autre nous sourient. Nous restons là en silence à savourer la vie. Un très beau mec passe et sans aucune vergogne nous le suivons du regard. « Où sont mes vingt ans ? » soupire Denise. « Éparpillés dans de multiples jean’s qui n’étaient pas obligatoirement les tiens ! » « Tu te crois maligne ? C’est vrai que toi t’étais une sainte ! » On se regarde dans les yeux et nous éclatons de rire. Je savoure cette soirée, foot à la télé, clameurs de joie, copine pour partager ce moment de plaisir. Y’a des jours où j’aime la vie.

« Tu fermes toujours lundi ? » « Oui ! Cette année on part en juillet pacequ’en aout il aura ta campagne et c’est normal que ton QG soit ouvert. » Moi hallucinée « Pardon ? Mon QG ? Tu la tires d’où celle-là ? » Denise me regarde tranquille devant l’évidence « Ben, tu te présentes au Conseil Administratif et t’auras besoin d’un endroit pour rencontrer les gens, les journalistes et tout ça, non ? » « Mais j’ai le Parti pour… » « Mais c’est quand même moins conviviale ici, non  ? » Je vois dans son regard qu’elle croit qu’on va faire une campagne à l’Américaine, la foule, les ballons, les stars de la musique et tout le tremblement. Je ne veux pas mettre fin à son rêve et lui dire qu’elle va faire des cafés à la chaîne pendant que les téléphones sonnent, que les militants s‘engueulent sur le texte des tracts pendant qu’en haut on enfilera réunion sur réunion avec de faux alliés et de vrais ennemis. Il fait trop beau, trop doux pour commencer une discussion qui de toute façon ne mènera à rien.

« Tu vas où, pour tes vacances ? » « Chez mon père en Valais, son serveur prend des vacances alors je vais le remplacer. » Elle va faire la somuche dans un rade en Valais pour qu’un mec qu’elle a jamais vu puisse prendre des vacances. Ce n’est plus dévouement c’est de l’héroïsme. « Et il te paie ton père ? » Choquée elle sursaute et avale son café de travers « T’es à la masse, c’est mon père ! C’est normal que je donne un coup de main. Je vais pas me faire payer pour ça ! » « Et Robert, il va aider aussi ? » « Ben, nan, il lui faut bien des vacances et comme il adore la montagne on en profite quoi ! » En la regardent une immense vague de tendresse m’envahit. Pas une once de calcul ou de malhonnêteté, directe, respectueuse, amicale c’est une femme courageuse, magnifique et suis très flattée d’être son amie. « Tu rentres quand ? » elle ne me répond pas, le regard vague elle est déjà dans sa montagne natale.

Lulu la nantaise, bonnes vacances Denise

10:16 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Madame Lulu de Nantes,

J'imagine que vous avez voulu écrire:
« Mais c’est quand même moins conviviale QU'ici, non? »
ou alors:
« Mais c’est quand même PLUS conviviale ici, non? »


Vite, corrigez! Puis, éliminé mon commentaire qui parle de la coquille. Faites le avant qu'un malfaisant aille clamer à la ronde que votre café du « Sabre et de l’Amitiés réunis » est moins conviviale qu'un siège de parti... Quelle horreur!
Perso, je le trouve très sympa votre rade. J'espère que ni il ne ferme jamais, ni il ne se transforme en truc moderne mal foutu, avec des prix trop bien foutu.
je sais, le risque est quasi nul!... Le bistrot est formidablement protégé par votre très jolie imagination!

Avec mes amicales salutations à toute la bande du "Sabre et de l'Amitié réunis"

Signé: BK / alias Père Siffleur

Écrit par : Baptiste Kapp | 02/07/2012

Denise est une vraie valaisanne mais si vous n'êtes pas valaisanne vous ne pouvez comprendre son attitude
Lulu la nantaise merci pour vos blogs, j'adore

Écrit par : MGD | 02/07/2012

Les commentaires sont fermés.