09/10/2012

"Pour faire un jardin il faut un bout de terre et l'éternité"

 

Genève est  reconnue et enviée pour ses parcs et jardins. Le Conseiller administratif PLR, impatient de nous montrer de quel bois il était fait, a très rapidement  pris le SEVE en mains. L’intention était louable le résultat laisse songeur. Consciente de la nécessité de traiter les arbres, d’entretenir les parcs et de les rendre plus sûrs, la population s’inquiète aujourd’hui de la nouvelle politique qui semble vouloir transformer tous les parcs en jardins à la française. Bosquets et parterres de fleurs paraissent être devenus  des obstacles à la sécurisation de ces zones arborées. Entre les dealers, les roms, les jeunes alcoolisés etc., les parcs et jardins seraient des cours des miracles dans lesquels les citoyens insultés, frappés, rackettés et j’en passe, n’oseraient plus s‘aventurer le soir. Ce n’est plus Genève c’est le Bronx des années 80 qu’on nous décrit. Mais alors qui donc se cache derrière les arbres centenaires de notre ville qui justifie un abattage systématique qui mutile nos avenues et nos places ? Pourquoi l’éclairage est-il délaissé au profit de zone d’ombres inquiétantes ? Est-ce  aussi pour la sécurité des promeneurs que l’on veut transformer les jardiniers en voireux ? A ces questions pas de réponses sauf le magnifique site développé par la Ville sur le SEVE qui nous explique que tout va bien. Ce n’est certainement pas en transformant les jardins de notre ville en pâturages que nous assurerons aux genevois une meilleures qualité de vie. 

Les tenants du tout sécuritaire oublient de rappeler que la croissance de la petite délinquance est proportionnelle à la disparition des droits sociaux et qu’un bon salaire est plus efficace qu’un flic armé. Je ne nie pas l’existence d’une petite délinquance ni qu’elle soit un élément perturbateur du bien-être public. Mais ceux  qui aujourd’hui crient au loup sont les mêmes  qui ont voté les baisses d’effectifs dans la police, la fermeture des commissariats  et les coupes budgétaires. Depuis trop longtemps au pouvoir  la droite, qui a oublié que la sécurité comme la justice est un droit régalien de l’Etat, parait découvrir enfin que ses décisions ont un impact sur la vie des citoyens.  Aussi, malgré les promesses des uns et des autres ce ne sont pas les 150 malheureux policiers municipaux qui feront régresser un phénomène qui n’est que le symptôme de l’incapacité de nos autorités à prévoir et organiser la sécurité des citoyens comme c’est leur devoir. Certaines économies coûtent cher, celles faites sur le social, la police ou sur l’entretien des espaces verts en sont la preuve.

Au nom de la sécurité ne transformons pas notre ville en un désert de béton et asphalte sillonné par des policiers en armes. Remercions plutôt tous ceux qui saisons après saisons entretiennent  parcs et jardins, rendant ainsi à notre espace de vie la poésie nécessaire à l’existence.

Salika Wenger

09:33 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

Salika qui d'autre pour mettre de l'ordre dans ce désordre ?

Écrit par : benouattaf | 09/10/2012

Madame,

Vous parlez d'arbres, vous parlez du SEVE appartenant à un Peuplier Légèrement Recourbé (PLR).
Ne devriez-vous pas plutôt parler de LA sève de tous les arbres?
- Des Pommiers Ordinairement Paumés (POP): arbres dont le fruit a des tas de pépins.
- Des Micocouliers Complètement Gâteux (MCG): si ce n'est les arbres, ce sont ceux qui les soignent.
- Des arbres Verts : pas si sévères et si peu Verts
- Des Piteux Sapins Genevois (PS genevois): Arbres vraiment dans un état lamentable.
- Des Platanes Dépourvu de Charmes. (PDC): … ou l’inverse. Cette essence est fort versatile.
- D'Un Drôle de Caroubier (UDC) : oui, drôle dans le sens bizarre. Le caroubier vient de l'Arabe et, normalement il n’est jamais entretenu par ces gens là… Ou est-ce que serait l’inverse ?

Écrit par : Baptiste Kapp | 10/10/2012

Madame,
Vous ne savez pas que presque tous les criminels et delinquants sont des etrangers? Vous voulez donner de "droits sociaux" aux 30,000 demandeurs d'asile qui arrivent chaque annee et en plus aux criminels qui traversent nos frontieres pour commetre de crimes?
corvert

Écrit par : Livia Varju | 10/10/2012

Livia Varju, c'est un nom charmant,
quel est son origine ?

Écrit par : lulu la nantaise | 10/10/2012

Livia est un nom romain mais il y en a peu a Rome, beaucoup davantage en Hongrie. Varju est hongrois.

Écrit par : Livia Varju | 11/10/2012

Je rentre du Nord de la France et ce qui n'est pas étonnant du tout, là-bas, c'est que les quartiers riches sont verdoyants, avec des arbres et des pelouses. Les quartiers tranquilles ont leur lot d'arbres et d'arbustes mais les quartiers pauvres en sont totalement dépourvus. J'espère que jamais un quartier de Genève sacrifiera ses arbres pour "densifier" comme l'ont fait certaines villes. A Roubaix on a muré des immeubles qui vont être rasés. J'espère qu'ils vont planter quelques arbres à la place...

Écrit par : Doc Tata flingueuse | 16/10/2012

Les commentaires sont fermés.