06/12/2012

Il nous prend pour des billes !

 

De plus en plus dingues, les patrons et les clients du « Sabre et de l’Amitié réunis » viennent de franchir un cap dans le délire… Lorsque je passe le seuil de mon rade favori pour prendre l’apéro j’arrive dans un foutoire sans nom. Ils ont achetés tous les journaux qu’ils ont trouvés et ont tapissés le bistrot d’articles parlant de la reprise de Serono par Serono. Les murs, les miroirs, le bar, le dessus des tables sont recouverts de ces articles et sur son front chacun a écrit au feutre rouge « Il nous prend pour des billes. » ça a de la gueule. Ils sont tous hilares Denise et Robert  y compris et moi je me tords de rire au comptoir. « Ben quoi, vous aimez pas les marins ? »«  Pas quand ils nous font boire la tasse ! » « ou qu’ils veulent maquer nos étudiants ». Inutile de préciser que tout le monde est au pastis et quelques-uns depuis un certain temps déjà. Palu et Momo imperturbables jouent aux échecs, comme tous les autres ils ont leur slogan écrit sur le front. Pour la vieille dame en fauteuil roulant on a fait un joli petit bandeau et elle aussi arbore le slogan du jour.

Les commentaires vont bon train sur les plans sociaux, les copains au chomdu, le manque de logements, les patrons voyous qui ont fait un bon coup et veulent remettre le couvert, les journaleux qui encensent le coupable après des mois de pleurnicheries hypocrites,  etc… Quand arrive la coiffeuse de la rue derrière, une espagnole chez qui tout le monde va régulièrement  se faire défigurer. C’est une copine et « l’amitié c’est plus sacrée que des cheveux » Dixit Robert chaque fois qu’il revient de chez elle avec la tête de Franco… bien dégagé autour des oreilles. Pour ses propres cheveux, ces jours,  elle opté pour un violet du meilleur effet. « Vous êtes tous tombés sur la tête ?»  Momo lui lance quelques mots dans une langue bizarre. Elle répond en riant dans la même langue. Denise « C’est de l’espagnol ? »Momo  « Nan, du catalan ! » « Qu’est ce t’as dit ? » Momo « Aujourd’hui le quartier a décidé de faire sécession ! » La coiffeuse regarde Denise « Je lui ai répondu que ça fait longtemps que j’essaie moi aussi ! » Denise un peu perdue demande « Et c’est marrant ça ? » re-rigolade de la coiffeuse et de Momo.

J’avoue que je suis un peu larguée et c’est en silence que je déguste mon martini gin. J’aime le bon sens de cette bande d’hurluberlus. Individuellement ce sont des paquets d’embrouilles et de défaites, mais collectivement ils sont la voix de ceux qui ne s’expriment jamais mais qu’on ne bernera pas avec un joli paquet cadeau bien ficelé et dont ils savent que ce sont eux quile paieront.

Lulu la nantaise

 

12:49 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Il ne vous reste plus qu'à reprendre le turf à Saïgon, Lulu. C'est moins du brutal...

Écrit par : Géo | 06/12/2012

Malheureusement j'suis Migros data dépassé, alors je rêve à des marins qui crachent dans les étoiles.

Écrit par : lulu la nataise | 07/12/2012

Vous aurez noté que la 2ème chaîne française a redonné les Tontons flingueurs il y a quelques jours...
Les Portugais ont la saudade, nous la nostalgie des films ciselés à la française. Je voudrais bien revoir "Drôle de drame" avant de claquer, tiens.
"A force de parler de choses horribles, elles finissent par arriver..."

Écrit par : Géo | 07/12/2012

Cher Géo,

Votre époque est passée. Il y a longtemps qu'on ne regarde plus les films à la télévision. Cherchez donc "Drôle de drame" sur youtube*.

* Et un conseil, chergez le sur votre disque avant qu'il ne soit supprimé...

Écrit par : Dirait-on pas la grande palmeraie de Tizi-Ouzou ? | 07/12/2012

Les commentaires sont fermés.