19/03/2013

Silence on évalue !

 

Hier soir minuit, texto urgent de l’association du « Fromage blanc et du caramel mou. » « Demain rencontre 10 h. Odj : évaluation des candidats au Conseil d’Etat » Je n’ose imaginer comment mon groupe d’intellos de comptoir est arrivé à cette décision. Mais je suis présente à l’ouverture de la session. Approbation du  PV de la dernière séance, approbation de l’ordre du jour. Sur la place de chacun un questionnaire impec probablement mis en page par notre stagiste. Je lis attentivement le questionnaire et dès les premières questions j’ai un fou rire qui monte « Vous avez copié le test d’évaluation de Goldmann et Sachs, ou quoi ? » Denise hyper-sérieuse « Nous avons décidé qu’il était important d’évaluer les capacités des candidats au Conseil d’Etat avant de voter.»  Momo, qui est est devenu le meilleur ami de Damien le chômiste sur ordi, commente «  En voilà une idée qu’elle est bonne ! » Un client membre de l’association « Mais ça rien à voir avec les statuts de l’assos ! Normalement, ici on traite que des trucs qui servent à rien ! » Moi « On est pile dans cette mission ! » Nouveau hoquet de rire.

Denise ne se démonte pas et lit « les points que nous traiterons sont : la productivité, l’efficacité, le nombre d’accidents, l’absentéisme et les erreurs professionnelles. » Une copine relève « C’est pas mal, mais on les connait pas. » Denise sèchement « On sera plus objectifs. » Robert qui morositait au fond de la cuisine finit par sortir en desserrant sa sublime cravate bleu turquoise à coccinelles orange. « Damien, sors nous la liste des gogols et regarde aussi s’il y’a leur pédigrée ?» rigolade générale. L’instit « On pourrait commencer par les sortants? » « D’accord, dit un client, mais on exclue la Belle au Bois dormant et la Survireuse des TPG. » Damien serviable nous distribue une liste de tous les autres candidats. Je ne veux pas trahir la confidentialité des débats mais je puis vous assurer qu’entre Zezette biker, le rassureur des assurés, le secundo qui se prend pour Guillaume Tell et la curie socialo c’était la fête. Comme toujours manquaient les défenseurs du travail aux quels tout le monde a taillé un joli costard bien prolo. Je riais tellement que j’ai eu une quinte toux qui a servi de prétexte à une tournée générale de calva.

C’est dans cette pagaille qu’arrive un jeune homme bien propre sur lui qui voyant que la télé est branchée sur la messe d’intronisation du pape pense qu’il était tombé dans nid catho. Tout le monde le regarde avec méfiance. Inquiets que nous sommes qu’il nous casse l’ambiance. Palu lui sert un café calva sans rien lui demander. Le client regarde encore l’écran et  commente « Je me demande qui s’occupe des costumes et s’il y a un styliste attaché au Vatican ? » Cette fois c’est du délire tout le monde suppute, évalue, suggère, précise, s’étonne. Cette question primordiale est immédiatement mise à l’ordre du jour ainsi que l’apéro car il est déjà onze heures et qu’on est pas là que pour rigoler !

Lulu la nantaise

10:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.