13/06/2013

La répétition est mère de l'enseignement Lol!!!

 

 

Lutter pour la défense des intérêts des femmes dans notre société, pour l'amélioration et l'extension de leurs droits et leur totale émancipation des rapports de domination dont elles font l'objet, c'est être féministe. Après 40 ans de lutte, pouvoir dire que le débat est clos et que tout acquis est plus que prématuré. Même dans nos sociétés dites « démocratiques », les rapports de domination de genre perdurent confortablement ! Et les avancées dont jouit une partie des femmes occidentales se fait sur le dos d'autres femmes moins bien nanties. Aujourd'hui le féminisme prend des allures de lutte des classes. Il se construit sur les difficultés sociales d'autres femmes et ce ne sont ni les mamans de jour à 4 f de l'heure, ni les femmes de ménage ou les prostituées d'ici et d'ailleurs qui nous contrediront.

Hommes et femmes sont prisonniers de schémas normatifs aussi contraignants pour les uns que pour les unes. Des femmes ont fait une petite partie du chemin sur cette réflexion mais rares sont les hommes, qui refusant le rôle social qui leur est assigné, acceptent de faire ce long et douloureux travail de remise en cause. Je ne veux ni les plaindre ni les blâmer car dans notre société de concurrence il difficile de renoncer à la posture de dominant. Or, nous n'avons pas mené toutes ces luttes pour que de femmes nous redevenions femelles et c'est dans l’air du temps. Comme si nos luttes avaient ouvert une brèche, comme si cette réappropriation de nos corps tant revendiquée nous réduisait finalement à ce corps ou pire à des corps fantasmés et rien de plus. Comme jamais les femmes sont les otages de l’image. Le message rétrograde de la femme reproductrice et/ou objet sexuelle n’est plus subliminal, il est impérieux et les Femen en sont l’illustration absurde, elles qui ne revendiquent que leur « féminité ». La lutte continue. Voilà ce que j’aurais écrit il y a quelque temps…Archi gnan ! gnan !

Mais  heuresement j’ai rencontré les « gameuses » : les filles qui jouent ligne. Parmi elles, quelques-unes sont de vraies stars et leurs revendications ressemblent furieusement à celles de ma génération. Le langage a changé et les réactions aux discours sexistes des mecs se sont radicalisées. J’ai découvert un monde féministe parallèle que je vous invite à visiter.

 Bon voyage dans le nouveau monde. Lol !!!

 http://cafaitgenre.org/author/marlard/,  http://www.crepegeorgette.com/tag/culture-du-viol/.

 

Salika Wenger   

11:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.