21/08/2014

Le syndrome Brigitte Bardot

 

Ils sont propres sur eux, polis, bien élevés, ils sont à l’Uni ou travaillent dans l’humanitaire, le sociale, les arts ou au chômage. Ils ont entre 20 et 40 ans, sont plein de bonne volonté et défendent tous une cause importante sinon centrale pour la politique telle que le droit des escargots, les papas, les mamans, les bébés phoques ou pas, les perruches. Ils soutiennent des initiatives aussi impératives et contraignantes qu’une pétition signée par 227 538 personnes appelant à la Paix dans le monde etc…. Ils sont gentils tout plein, des étoiles pleins les yeux ils découvrent les rêves de toute l’humanité. Justice, égalité, liberté, doits, etc. On les rencontre dans les associations, les manifettes (petite manifestation humanitaire) et sur Facebook. Sympas mais mémères ! S’attaquant aux symptômes jamais à la maladie, Ils sont atteints du syndrome Brigitte Bardot.

Cette pathologie se manifeste chez les personnes n’ayant pas de conviction politique précise,  peu ou non syndiquées, sensibles à la cruauté du monde mais sans critiques précises, pleins de compassion ils parlent de « valeurs ». Ce sont des stéréotypes d’adaptation qui  pensent par eux-mêmes… Chaque parti a les siens, permanents ou bons militants un peu à la ramasse ils suivent sans trop bien comprendre les enjeux politiques d’une société injuste et brutale. Parfois ils sont élus on les entend alors défendre leur fixette avec la véhémence de curés de campagne. Ignorants des rapports de classes et leurs violence  ils en ont marre des affrontements « idéologiques » et imaginent qu’une bonne  manif à vélo résoudra bien des problèmes. Typiquement urbains quand ils parlent du peuple c’est depuis le centre-ville qu’ils s’expriment.

Allo, c'est grave docteur ?  

Lulu

09:56 | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook

Commentaires

Merci de ce petit coup de gueule fort sympathique et bien écrit. Sa pertinence ne va pas perdre un seul gramme dans les années à venir tant le 'mal' me semble profond et particulièrement contagieux.

Écrit par : uranus2011 | 21/08/2014

@Uranus2011 que cet article me comble d'aise et combien je suis heureuse de lire votre commentaire,ouf il existe encore des gens qui voient clair,c'est rassurant et je me sens beaucoup moins seule

Écrit par : lovsmeralda | 21/08/2014

Sans compter que BB avait trouvé le truc pour offrir de l'argent à un membre du Front National,comme quoi il y a longtemps que la nature est utilisée à des fins autres que celles mentionnées sur de nombreux BV
On se souvient de l'adoption de baleines mais quand on sait qu'aucun certificat ne pouvait prouver l'authenticité de l'argent versé on se doute bien que les pécheurs Japonais n'auront pas posé la question aux cétacés avant de les tuer et savoir aussi que sans moyen comme internet il était facile d'abuser de la générosité de beaucoup qui croyaient encore aux miracles!
Mais depuis on est revenu sur terre et n'oublions jamais que les plus belles arnaques ont toujours lieu à la rentrée d'automne et surtout en année ou il y a Elections Fédérales
Toute belle soirée pour Vous Madame Wenker

Écrit par : lovsmeralda | 21/08/2014

Sur cette terre, il y a eu et il y aura toujours deux types de socialistes.

Tout d'abord, il y a ceux qui correspondent au profil que vous dressez. Bisounours utopistes et crétins de leur état. On voit que vous faite la description de l'intérieur de la mouvance en connaissance de cause. Personne d'autre qu'un socialiste n'aurait pu dresser un portrait aussi juste et perçant. Sans rire vous rendez-vous compte que le portrait que vous faites est celui craché es gens de votre bord?


Et puis il y a la seconde catégorie. On les reconnait facilement, nombre d'entre eux se laissent pousser la moustache et ils ont surtout une tendance à écrire des textes dans lesquels ils prennent les autres pour des imbéciles. Eux par contre comme ils se prennent pour la lumière, ils se voient charger d'être les guides suprêmes du peuple, eux qui savent tout mieux que tout le monde et qui se chargent d'organiser la vie des citoyens même si c'est contre leur volonté, parce que les citoyens pauvres ignorants à leurs yeux ne sont pas à même de décider pour eux-même où est leur bien. Les socialistes de cette seconde catégorie sont le plus souvent des sociopathes autoritaires avec qui ça finit toujours en bain de sang quand ils prennent le pouvoir.

Ceci étant dit, je ne comprends pas bien l'objet de votre billet. Si vous moquez les socialistes de la première catégorie, est-ce dire que vous avez décidé d'en sortir et donc de vous laisser pousser la moustache?

Écrit par : Frederic Bastiat | 21/08/2014

@M- Bastiat, vous semblez avoir un problème avec les moustaches. Seriez vous imberbe ?

Écrit par : salika.wenger | 22/08/2014

"avec la véhémence de curés de campagne" LOOOL Magnifique article en tout cas, très bien écrit, bravo !

Écrit par : Manu | 22/08/2014

ah Lulu! faut qu'on cause. Vous propagez votre propre syndrome au travers de Bardot, et allez bientôt nous vendre votre consoeur Nabila

ce qui est le cas à partir de votre état d'algérienne vivant à Paris puis faisant son beurre à Genève pour asséner ici en 2014 aux suisses vos stéréotypes fr des années 60 et nous fourguer ce bazar d'amalgames de Bardot amenant à votre consoeur l'algérienne Nabila :

"Cette pathologie se manifeste chez les personnes n’ayant pas de conviction politique précise, peu ou non syndiquées, sensibles à la cruauté du monde mais sans critiques précises, pleins de compassion ils parlent de « valeurs »

Il n'existe aucun syndrome Bardot
arrêtez de fouetter le coche à côté de la plaque

que des mignonnes sans éducation mais pubères aux yeus en amande venues du moyen-orient continuent de séduire des masses de continentaux nord-européens en mal de reproduction: c'est pas nouveau et ça fait des mélanges génétiques.
mais c'est tout.
Bardot n'a depuis longtemps plus rien à voir avec ce qui ce passe dans la mode réglant la séduction ni l'attraction hormonale des mâles. En Suisse comme ailleurs.
Vous avez ces quelques années de décalage de culture d'algérienne qui, passée par Paris pour venir en Suisse faire son beurre, se méprend sur l'état des neurones de nos djeunes en notre sérail.

En tous respects, car d'ailleurs en suisse bourlingueur sous x continents, j'adorerais squatter avec vous une table de bistrot pour discuter politique et social gnevois.

Écrit par : pierre à feu | 22/08/2014

Avec un pseudo comme "Pierre à feu" je comprends que votre analyse soit presque aussi élaborée que celle d'un pauvre mec du paléolithique et encore ! Quant à la culture Algérienne vous lui devez de savoir compter, de connaitre les philosophes grecs que les arabes ont traduit, lui devez une partie de langue dans laquelle vous vous exprimer, vous lui devez l'astronomie, les sciences pendant que les représentants de ceux que vous considérez comme vos ancêtre ne savaient pas encore que l'écriture existait. Quant à Nabila, si comme vous le dites avec élégance et finesse nous sommes consœurs refrénez vos envie... Vous n'avez aucune chance. Ses seins et mon intelligence vous disent "merde" et dans la langue de Molière... ça vous dit quelque chose ? Comme vous le voyez nous sommes très loin des problèmes de reproductions qui semblent vous hanter. Hi! Hi! Hi! A ma table ne sont invités que des gens d'esprit et votre billet me prouve que vous n'en ferez jamais partie.

Écrit par : salika.wenger | 23/08/2014

J'allais vous envoyer un mot pour vous dire combien votre billet sonne juste et je tombe sur votre réponse à pierre à feu. Je ne suis pas d'accord avec lui, mais écrire cela : "vous lui devez l'astronomie, les sciences pendant que les représentants de ceux que vous considérez comme vos ancêtre ne savaient pas encore que l'écriture existait." est quelque peu décevant de votre part. Outre le fait que c'est faux, cela indique surtout une réaction hyper-nationaliste arabe.
Et cela ressemble furieusement à ces déclarations hyper-racistes des Européens des joyeuses années coloniales sur précisément les bicots, ratons ou autres nègres, niakoués etc...
Pas mieux.

Écrit par : Géo | 23/08/2014

Géo, d'accord avec vous, j'ai été excessive mais le racisme me fait sortir de mes gonds.

Quant à me taxer d'hyper nationaliste arabe c'est aussi très excessif et faux ... Car voyez vous je ne suis pas arabe !

Écrit par : salika.wenger | 23/08/2014

Bon, alors félicitations pour votre billet. Je vous envie votre écriture et vous me surprenez souvent par votre lucidité. Très bon week-end !

Écrit par : Géo | 23/08/2014

sortir l'argument du racisme, c'est tout comme réponse?
à force d'arrogance, faut s'attendre à voir les loups sortir du bois
pierre, en français, c'est féminin
je provoque et tant pis pour moi, c'est ma réponse aux bla-bla de manip à la mode selon l'heure du temps de mise à la sauce mayonnaises montées aux circonstances d'auteurs tireurs de couvertures à soi

Écrit par : pierre à feu | 23/08/2014

en visite sur votre blog ce soir, je repense au parallèle de votre carrière de femme venue d'Algérie à Paris,

avec votre consoeur d'Amérique du Sud, Christina Cordelia, qui fait un max de buzz sur les médias TV par tout le bien que son amour de la mode, de la beauté et des gens, apporte aux femmes qu'elle aborde.

Écrit par : pierre à feu | 24/08/2014

il est tard mais je rends hommage à votre ouverture d'esprit laissant ici apparaître ma réponse autant caduque qu'acoquinée aux séductions médiatiques de la mode - vos origines, votre domaine - que domine dans les médias la géniale Cristina Cordula, votre consoeur dans ce monde et dont le style aussi inspiré qu'emphatique tant elle inspire à de plus hauts niveaux d'aspirations, pour autant et soit-disant vos réactions qui ici n'en laissent pas pour autant en attendre autant ni en espérer davantage, n'en dépasse le niveau d'appréhension.
Ne resterait qu'à faire appel à ce confrère belge, bien que bien sous tous rapports sauf esthétiques mais en linguistique sans conteste car pas tout à fait français bien que francophone mais capable à être de mèche et à même de mesurer et transcrire les désidératas de madame l'auteure de ce sujet, qu'il s'appelle De Groeut, Degreute ou Greu de on ne sait quoi.

Transversales de francophonie oblige.

Écrit par : pierre à feu | 24/08/2014

Les commentaires sont fermés.