16/04/2016

Guerre des gangs à Manille

Par Lulu la Nantaise

Manille et sa banlieue (ses bidonvilles) ses douze millions d’habitants sur 638 km2 font de cette ville la plus dense du monde. Tout ça c’est pour dire la vérité sur ce qu’il se passe réellement sur les trottoirs de Manille. D’abord y’a 7 grande Familles qui se partagent les trottoirs. Y’a des vraies familles et des familles constituées de petits clans. Dans ma Famille il y a quelques années des cadors se sont retrouvés et ont fait un accord entre petits clans afin de se partager les territoires d’Intramuros. Les seules que les autres nous laissent. C’est la vieille ville et même si les trottoirs sont pas très grands ça va on se debrouille et chaque fille peut bosser tranquille. Il y a trois mois une des frangines a décidé de pratiquer ses propres tarifs. La Famille l’a rappelée à l’ordre mais elle a répondu : je fais les prix que je veux. C’est comme ça que c’est parti en sucette.

Notre Famille c’est 5 petits clans plus ou moins importants. Comme toujours y’en a un qui se croit plus important et qui revendique plus de place pour faire travailler ses filles. Mais cette fois ci c’est plus sérieux. Pour simplifier le boulot, tous nos souteneurs se sont entendus pour centraliser des trucs comme le recrutement de nouvelles nanas, le pognon récupéré le soir, le remplacement des filles, le rapport aux clients récalcitrants ou violents. Bref ça roulait à peu près même si tout le monde était parano et convaincu  que le clan désigné pour ce boulot se faisait de l’oseille sur le dos des autres. Un soir après une bagarre ce clan a changé de chef. Le nouveau s’est choppé le melon et pour marquer son autorité a décidé que la nana qui pratiquait pas les prix définis par l’assemblée des macs devait quitter son bout trottoir et que ça revenait à ceux qui s'0ccupaient de l’administration de la Famille. Ça a tourné vinaigre chaque clan a rameuté ses p’tits soldats et au lieu de chercher le clille nous voilà en train de nous étriper sur le trottoir. La classe ! Les collants filés et les yeux au beurre noir ça fait pas sérieux dans ce quartier et donc ça fait du tort au commerce.

Toute cette salade à cause d’une gagneuse qui se croyait libre, la pauvre ! Elle s’est pris une dérouillée balèze et comme son clan est minus personne pour la soutenir. Quelques filles ont tenté de la défendre mais nos macs ont sifflé la fin de la récrée à coup de baffes et de menaces et on est toutes retournées au taff. Normalement ça s’arrête là… Pas cette fois ! Je sais pas si c’est la chaleur ou quoi ? Tous les maquereaux se sont pris la tête, un des clans qui composent la Famille a explosé en vol, la grosse tronche s’en est mêlé et voilà l’artillerie lourde qui déboule. Mon clan se couche prudemment, les autres dégainent et depuis ça défouraille à tout va. Y’en a plein les journaux, la télé, la radio. C’est la guerre des gangs, sauf que c’est seulement dans les films qu’y’a des bagarres à la loyale les yeux dans les yeux là c’est coups fourrés et trahisons à volonté. Evidemment  pendant ce temps-là les 6 autres grande familles comptent les points et tels des charognards attendent tranquillement la mort de la bête.

C’est quand même pas compliqué à comprendre ?

Lulu la Nantaise qu’a les guiboles en compote pour rien !

 

 

11:46 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.